Article

Meek Mill bientôt hors de prison!?

314 vues

Déjà près de 4 mois que le rappeur de Philadelphie est en prison, pour avoir violé sa clause de liberté conditionnelle, il devrait normalement purger une peine allant de 2 à 4 ans de prison. Une peine qui a suscité une vague de soutient des fans de l’artiste notamment avec le célèbre slogan ‘’Free Meek Mill’’ en français : ‘’Libérez Meek Mill’’

De nouveaux éléments de l’enquête viennent donner tout un autre tournant à la procédure carcérale du rappeur. Dans la nuit du 13 au 14 février, l’enquête semble s’être intensifiée avec la révélation d’une liste de policiers corrompus, établie par Joe Tacopia (l’avocat de Meek Mill) dont Reginald V. Graham fait partie. Graham est l’un des policiers à avoir arrêté Meek Mill et témoigné contre le rappeur pour des faits qu’il avait toujours nié ; à savoir, vente de drogues dans la rue et tirs sur policiers.

L’affaire soulève donc un problème de société d’actualité aux Etats-Unis : la corruption policière.

 

Il s’agirait peut être d’un coup monté En effet, depuis novembre 2017, on sait que la juge ayant prononcé le jugement de Robert Rihmeek Williams est elle-même suspecte et impliquée dans une affaire avec le FBI. Elle aurait demandé au rappeur de quitter Atlantic Record pour le manager Charlie Mack avec qui elle entretient une relation. De plus, elle voulait qu’il enregistre un morceau des mythiques Boyz II Men, qui sont managés par… Charlie Mack lui-même.

Devant tous ces faits, Joe Tacopina a déclaré qu’avec son équipe ils auraient recours à tous les moyens judiciaires pour aider l’interprète de Blue Notes dans son combat. Tous ces éléments d’enquête sont rassurants dans la suite des évènements, mais le rappeur se dit déçu que, sachant ça, Reginal soit toujours autorisé à témoigner contre lui.

 

Une affaire qui n’a certainement pas fini de faire parler d’elle…

Donnez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :