Article

[International] Locko impliqué dans une grosse affaire de plagiat!

188 vues

Locko ne cesse d’alimenter des rumeurs autour de sa personnalité ces derniers temps. L’artiste Camerounais avait entre-temps déclaré qu’il allait mettre un terme à sa carrière. Cette sortie avait profondément affecté son fan base et suscité beaucoup de panique dans l’industrie musicale africaine. Plus tard Locko est revenu sur sa décision pour déclarer en direct d’une émission pour mettre les choses au clair : « c’est vrai que j’ai semé de la panique au sein de ma fan base, mais je tiens à balayer d’un revers de la main cette éventualité, car je serai toujours là ». En contrat avec la maison Universal Music depuis un moment, tout porte à croire que l’artiste n’est pas prêt de jeter l’éponge.

Locko nage dans une affaire de plagiat

Une fois encore, l’artiste Camerounais se retrouve au milieu d’une affaire qui peut compromettre sérieusement sa carrière. Locko est accusé par une jeune femme à propos d’une reproduction de son œuvre. En effet, la supposition surgit quand l’artiste a lancé le cover de son prochain album qui sortira probablement le 31 mai 2019. Sandra alias « la dame de fer » s’est adressé ouvertement à l’artiste sur les réseaux sociaux pour avoir contrefait sa marque pour habiller la pochette de son album. Simple coïncidence ou une affaire de plagiat ? Selon les déclarations de la dame, elle a rencontré Locko et ce dernier avait témoigné son amour pour l’image. A la sortie du cover, la jeune dame était choquée, troublée et demandait une explication de la part de l’artiste.

Pour l’heure, l’artiste n’a pas réagi face aux propos de la dame. Simple silence ou une tentative pour éviter de créer une histoire ? L’avenir nous le dira tant que la « Lockomotive » sera toujours en marche.

                                                                          Augustin Anonwodji

 

Donnez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :