Hit enter to searchOverlay or ESC to close

[Benin] Bsyd ft Nasty Nesta : Bsyd aurait-il « perdu la main » ?

BluediamondTV

Premier artiste béninois recruté à Universal Music Africa, Bsyd offre à son public sa première collaboration sous sa nouvelle maison de production. Une première collaboration avec un artiste d’ici, qui plus est, membre du CCC. Cependant, de l’avis de beaucoup, cette seconde sortie sous les chapiteaux de Universal Music Africa n’a pas de quoi hérisser les poils.

Bsyd, aurait manqué d’inspiration ?

Ne pas apprécier le génie artistique de Bsyd sur cette sortie serait cruel. Il innove. Contrairement à ses précédentes œuvres musicales dans lesquelles il est resté égal à lui-même, ici, il sort le grand jeu. Même s’il reprend des classiques ivoiriens, il sort quand même le grand jeu. Après tout, ne dit-on pas que c’est au bout de l’ancienne corde qu’on tisse la nouvelle ? Oui mais cela dit, Bsyd semble avoir manqué d’ingéniosité et de subtilité.

Evidement, reprendre des classiques ne constitue en rien un péché. Mais les reprendre sans aucune touche nouvelle, sans y apporter sa propre partition et sans les rendre accrocheur, ça, oui, c’est un péché artistique. Voilà sans doute pourquoi beaucoup estiment que Bsyd a manqué d’inspiration. Et, en vérité, on en a aussi l’impression…

Une collaboration ratée ?

Si Bsyd semble connaître une baisse de performance, ce n’est apparemment pas le cas de Nasty Nesta. Dans le morceau, il propose des couplets originaux (pas de reprise de classique) dans lesquels il sort des sentiers battus. Certes, il ne change pas en ce qui concerne son gimmick et son champ linguistique, mais il a le mérite de vendre du rêve. Et son positionnement sur la prod lui permet d’accrocher et de retenir l’attention tout au long de son intervention.

Bsyd aussi tente d’aguicher, mais n’y parvient visiblement pas, puisqu’il ne laisse pas s’exprimer son potentiel. Il reste figé dans le passé en reprenant sans originalité des morceaux d’antan. Avec cette constatation, on se demande finalement s’il n’y aurait pas eu un manque de communication avec l’artiste invité. Quoi qu’il en soit, on peut tout de même être heureux de retrouver Bsyd, en espérant qu’il ne disparaisse pas à nouveau pour longtemps.

Tagged: ,

Reply