Hit enter to searchOverlay or ESC to close

[Benin] Sidikou Karimou : comment il est devenu le Meilleur Producteur en 2019 !

BluediamondTV

Vous l’avez certainement remarqué, depuis son arrivée dans le paysage de la musique urbaine béninoise, beaucoup de choses ont changé. Les choses ont tellement évolué qu’elles se perfectionnent de mieux en mieux, portant à sa maturité le talent de plusieurs artistes. L’homme humble, mais puissant remue ciel et terre pour la promotion des siens, il déploie les moyens qu’il faut, il possède une vision unique et futuriste de la musique béninoise… Il, c’est Sidikou Karimou.

Il ne fait aucun doute que l’un des noms les plus connus dans la musique urbaine est celui que porte cet homme discret, chaleureux et plein de vie. Que l’on soit un observateur de la scène culturelle du pays ou non, un artiste ou non, un fan d’artiste ou non, ou tout simplement un passionné de la bonne musique, on le connaît. On entend parler de lui.

En effet, le prénom et le nom Sidikou et Karimou apparaissent dans une multitude de chansons. Mieux, ce nom se rattache systématiquement à celui de Blue Diamond. Elu Meilleur Producteur de l’année 2019, cet homme au regard perçant, au franc-parler et dont le carnet d’adresses possède de solides attaches en Afrique et à l’extérieur devient une légende en matière de production de musique urbaine.

Un producteur pour 03 artistes qui surfent sur les vagues du succès

Produire un artiste, ce n’est déjà pas facile. Il faut veiller à sa polyvalence dans les morceaux, orchestrer ses sorties, débourser pour ses séances studio et photo, préparer un budget pour ses clips vidéos… Il faut prendre en compte plusieurs facteurs. Et pourtant, Sidikou Karimou, lui, ne gère pas une seule carrière, mais plutôt deux. Deux carrières, et pas des moindres !

L’histoire a d’abord commencé avec Fanicko. Après une conférence de presse annonçant que le protégé de Blaaz deviendrait le « fils » de Sidikou Karimou, tout s’est enchaîné à une vitesse exponentielle. En l’espace de quelques mois, Fanicko décroche le million de vues avec ‘’Faut pas m’embrouiller’’, obtient des concerts et tournées en Europe et en Afrique. En fait, il devient l’un des artistes les plus visibles au Bénin, quand on regarde le pays de l’extérieur.

Comme pour mettre la barre haut, Sidikou Karimou décide plus tard de prendre sous ses ailes Queen Fumi. Repéré grâce à ses covers sur YouTube, elle devient signataire du label Blue Diamond, et voit, elle aussi, sa carrière prendre un nouveau virage. Tout va vite, très vite. Elle enchaine les sorties, les concerts, et surtout, elle, comme Fanicko, devient égérie de grandes marques. Si Fanicko devient l’ambassadeur de XXL, Queen Fumi, elle, devient entre-temps le porte-flambeau de Canal + et de Alo Mobile. C’est dire que Sidikou Karimou a de l’influence.

Une influence qui s’étend sur leTogo

Au fil du temps, Sidikou Karimou assoit sa réputation de producteur au Bénin. Plus personne ne s’en doute vu le succès fulgurant de ses artistes. Mais l’homme, mur et muri par le temps, ne se contente pas d’une vision nationale bornée sur les frontières du pays. Il vise loin. Voilà pourquoi il ne tarde pas à implanter sa marque de fabrique, Blue Diamond, au Togo.

Avec son équipe, Sidikou Karimou scrute le terrain, l’étudie, le sonde et repère les artistes les plus talentueux. Finalement, après mure réflexion, il retient Senzaa. Ainsi, Sidikou Karimou ne porte plus sur ses épaules 2 carrières à superviser, mais trois. Trois artistes à coacher, à lancer sur le marché, à porter au-devant des défis, et à hisser au sommet de la chaîne musicale.

Relations, relations et relations

Loin d’être un producteur fermé et uniquement centré sur ses artistes, Sidikou Karimou porte sa connaissance vers les autres. Ce qui lui vaut de tisser des relations dans les plus hautes sphères de la musique urbaine. Rappelez-vous de l’événement Cash & Arts. Pendant des mois, Cotonou et Lomé se sont trouvés au cœur des discussions.

Ces villes ont reçu la visite de célèbres acteurs de la musique. Entre autres Philo Producteur de Bomaye Musik, Dawala PDG du label WATI B, Felix Pea et Nadège Tubiana. Dans quel but ? Pour des rendez-vous d’échanges et de discussions sur des points focaux qui constituent des épines dans la structure musicale africaine en général, et au Bénin en particulier. Et tout cela sous la supervision du manitou Sidikou Karimou.

Au final, oui, le PDG de Blue Diamond mérite son titre de Meilleur Producteur de l’année 2019 au Bénin Showbiz Awards. Vous ne trouvez pas ?

Tagged: ,

Reply