Lundi 02 septembre 2019. Pélagie La Vibreuse, l’une des artistes les plus populaires du Bénin, se trouve dans son studio, ES LA HORA. Soudain, sans qu’on en connaisse les raisons, un incendie se déclare. Le studio brûle littéralement et complètement. Rien n’y survit. Rien… sauf Pélagie La Vibreuse.

Aucun micro sauvé

Dans un message officiel, la cellule de communication de ES LA HORA a révélé l’ampleur de l’incendie. « C’est si terrible d’assister à cet incendie d’une dizaine de minutes, entre 18 h 30 et 19 h, qui met tant d’efforts fournis depuis des années en cendre. […] aucun des efforts pour maîtriser ce feu n’a suffit pour récupérer même un seul microphone », a publié l’équipe.

Cette situation n’empêche pas pour autant Alain Vigan et les siens de relativiser et de voir les choses sous un bon angle. « L’incendie nous rappelle que […] nous aurons toujours des épreuves à surmonter ».

Que devient Pélagie La Vibreuse ?

Elle était dans les locaux au moment où le feu s’est déclenché. Et, on le rappelle, personne n’en connaît l’origine jusque-là. Si les mauvaises langues annonçaient qu’elle se trouve dans un état critique, il n’en est rien. Pélagie La Vibreuse se porte bien. Elle et son staff ont, avec une profonde gratitude, exprimé leur remerciement aux sapeur-pompiers dont l’intervention donna la possibilité de limiter l’étendue des dégâts. Le feu aurait pu toucher le voisinage.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici