Eteignez les lumières. Allumez les veilleuses, et laissez faire le pro. Laissez Vano Baby révéler, développer, exposer et explorer le rap égocentrique et plus ou moins hardcore. Après tout, c’est le mec qui ‘’Dîne avec Satan’’. En plus, il en a encore pour 100 ans de musique.

Technique et technique

Alors que s’approche la date de son concert, Vano Baby devient plus actif que jamais. Et on ne parle même pas de ses directs qui s’enchaînent sur les réseaux sociaux. Non. On s’intéresse plutôt à son activité musicale. Cette activité, devenue plus intense, nous permet de découvrir Vano Baby dans un style déchanté et saupoudré de techniques de rap.

A propos de techniques, vous ne remarquez pas une similitude entre ce freestyle et ‘’Hé ko lè kou’’, un autre freestyle de Vano Baby ? A croire qu’il se plait dans les décors assombris, sur les thématiques sombres et dans les milieux aux ambiances enténébrées. Et cette tendance à parler de Satan comme un ami, nous l’avions connu avec le freestyle ‘’Hé ko lè kou’’, non ?

2014 – 2114

Le décor du clip freestyle se prête bien à l’univers sombre dans lequel baigne le freestyle Mikpo. Il s’agit d’un condensé de techniques, de flows, et d’une incision des rimes. Et ces rimes, les unes aussi pleines de punch que les autres, présentent Vano Baby comme l’un des rappeurs les plus complets que compte la scène urbaine du pays.

Cela dit, il reste fidèle à lui-même : tout tourne autour de lui et de son univers. Et comme pour en donner la preuve, il remonte le temps. Tombe sur l’année 2014, année de sa révélation. Et annonce qu’il en a encore pour 100 ans. 100 ans de carrière. On n’a pas encore fini d’écouter du Vano Baby. Enfin, s’il parvient à avoir un siècle de vie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici