Raoul le Blanc en résidence surveilléeDéféré à la prison de Lomé, Raoul le Blanc a été d’abord auditionné dans la matinée de ce jeudi 16 Avril 2020 au SCRIE. La justice togolaise s’est-elle lancée dans une lutte sans merci contre les pratiques obscènes qui courent au Togo? Même par ces temps de pandémie qui courent dans le monde entier, où la mise en quarantaine; le couvre-feu ; le cordon sanitaire et le confinement s’imposent aux États d’Afrique selon l’intensité du ravage pour riposter au COVID -19.

Accusé d’avoir menacé de publier des nudes d’une femme via réseaux sociaux, celui qui s’est auto-proclamé ‘‘1er influenceur, président des indiens’’ va passer un (1) mois sous résidence surveillée. En attendant que, lumière ne soit faite sur cette affaire, ce réputé acteur du showbiz Togolais va succéder en prison à l’artiste Papson Moutité, qui a été mis hors d’état de nuire récemment.

Menace de publication des images intimes de M.me Doh La Louise

« En effet, mercredi dernier lors d’une réunion, Raoul nous a montré la convocation qu’il a reçue sans précision. Ce jeudi, à 9h, il s’est présenté au SCRIE pour la plainte et c’est là qu’on s’est rendu compte qu’elle venait de M.me Doh La Louise par rapport à tout ce qui s’est passé sur la toile il y a quelques semaines. M.me Doh s’est faite présenté par ‘‘va chez papa’’ pour qu’elle prenne le devant du dossier. Au service des investigations, il a été demandé à Raoul de présenter les photos dont il a parlé sur la toile. Ainsi, il a dit aux policiers qu’il ne les avait plus et que les membres de son staff lui avaient demandé de les effacer. On lui a donc fait savoir qu’il va être déféré », a expliqué Pamela l’impératrice, la présidente des Indiens.

A LIRE AUSSI: [International] Davido achète une maison pour ses employés

Seconde plainte qui a scellé son sort

« En pleine audience, une deuxième femme venue des USA, a appuyé la plainte de M.me Doh La Louise. Elle dit avoir reçu les mêmes menaces de publication de nudités. Ceci a encore aggravé la plainte contre Raoul», a-t-elle ajouté. À en croire, l’avocat de l’accusé, la première plaignante dit avoir quitté son foyer du fait que Raoul détient des photos nues de M.me Doh La Louise. « Son mari l’aurait chassé de son foyer et a enclenché la procédure de divorce ».

Déferrement au péril

« L’audience n’a duré que quelques heures, Raoul a été déféré à la prison civile de Lomé. Ils ont tapé un PV et actuellement notre président est en prison. Il en a pour un mois, nous a-t-on dit. Le temps de finir les investigations », a chuté Pamela l’impératrice.

Au demeurant, la pandémie COVID-19 qui sévit dans le monde, ne semble guère émousser l’ardeur de la justice Togolaise contre l’activisme des artistes. En ce temps de confinement dans le monde entier, certains artistes saisissent les réseaux sociaux pour publier leur création via des polémiques; des challenges-artistes; voire des obscénités pour soi-disant se faire du buzz.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici