Se démarquer du lot dans un domaine donné n’est pas chose aisée. Autodidacte et en continuelle recherche du savoir-faire, Aurel YAHOUEDEHOU a su se démarquer avec des œuvres artistiques stupéfiantes: Réunir photo et dessin.

Il est tout simplement un génie parmi tant d’autres. Manier le vécu et l’imaginaire, le réel et le virtuel, la photographie et le dessin; se jouer de la vue, pousser les limites du dessin dans leur dernière tranchement, voilà le talent du jeune béninois Aurel YAHOUEDEOU. Ces œuvres relèvent d’une particularité vraisemblable. Exploitant la façon de faire du peintre Léonard de Vinci, il ajoute sa touche pour donner vie à ses dessins.

La source de ses réalisations

Il arrive à réaliser ses œuvres en utilisant une technique mixte basée sur l’anamorphose qui est défini comme la déformation d’un objet appliquée à un angle de vue qui crée des illusions d’optique. Il n’a pas de limite et redouble d’efforts à  chacune de ses réalisations. Il  s’est inscrit dans la grandeur nature  et propose des œuvres de la taille humaine.

LIRE AUSSI [Bénin]: la porte du ”non retour” représentée par Fréjus Fiossi sur une toile

Ses œuvres voyagent déjà à travers le monde

Collective ou individuelle, l’artiste de l’anamorphose a déjà participé à plusieurs expositions. Notamment au Dakar où il réside actuellement. En 2019 il a organisé une exposition à Cotonou dénommée Danxôme 2.0. Il revisite les réalités pour raconter son Dahomey à lui. Il imagine le Dahomey 2.0,  celui au carrefour du passé et du présent, celui à l’intersection des superstitions et des pragmatismes.

En Avril dernier, il était à Paris pour participer au Spirits Rising, une exposition collective.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici