D’aussi loin qu’on se souvienne, cela fait plusieurs mois que Bsyd tease son 3e album. Entre-temps, de nombreux événements sont survenus, ce qui, semble-t-il, a plus ou moins interagi avec la sortie de l’opus. Signature à Universal Music Africa, sorties de morceaux critiquées, départ de UMA… entre l’annonce de l’album et le 1er août 2020, Bsyd a vécu de nombreuses situations. C’est d’ailleurs peut-être pour cela que le projet était attendu.

Bsyd - Blue Diamond TV
Bsyd – Rappeur béninois

Il était attendu pour deux raisons principales. La première : c’est le seul album annoncé pour le mois d’août. Disons d’ailleurs que c’est le premier album de musique urbaine sorti durant les 8 premiers mois de l’année 2020. Et la seconde raison, c’est son auteur : Bsyd. Compte tenu des multiples critiques qu’il essuie, on se demandait si l’album allait prendre le contre-pied des détracteurs. Le projet vaudrait-il l’investissement que le rappeur y a consacré ? Désormais, les jeux sont faits : tout le monde est situé. Que vaut ‘’Éternel incompris’’ ?

Le titre ‘’Éternel incompris’’ est-il mal choisi ?

Cover album Bsyd - Blue diamond tv
Cover Album ” Éternel Incompris”

Commençons par le nom du projet : ‘’Éternel incompris’’. Il sous-entend que l’auteur se sent comme un rappeur lésé et abandonné. Un éternel incompris que personne ne comprend. Un éternel incompris que seul l’Éternel comprendra, dirait Youssoupha.

Bref, Bsyd estime être le rappeur qu’on appréhende le moins dans la musique urbaine. Par conséquent, le projet est une invite à découvrir toute l’étendue de son art. Le nom de l’album laisse entendre que l’artiste veut défaire l’image qu’on conçoit de sa personnalité artistique.

[Benin] CTN BBQ: Festival De Barbecue Ou De Cul ?

Pour résumer, il veut briser le mur qui se dresse entre lui et son public. Briser ce mur quitte à devenir un artiste que tout le monde comprend, c’est cela le but à atteindre. De fait, l’opus était censé démontrer toute l’étendue des compétences de Bsyd. Si l’on s’en tient à cette hypothèse, alors le choix d’inviter près de 10 artistes sur le projet semble inapproprié.

Bsyd Album - Blue diamond tv
“Eternel Incompris” Album art

Pour un éternel incompris qui veut se faire comprendre, l’objectif était de prouver ses compétences tout seul. C’est comme un professeur de français qui, pour expliquer le cours sur l’analyse grammaticale à ses élèves, se sent obligé de faire venir d’autres professeurs de français. Ce serait la meilleure manière de prouver qu’il manque d’expertise !

Dans le cas présent, pour Bsyd, la démarche aurait été plus noble de produire un album solo. Mais si tant est qu’il fallût faire des featurings, ‘’Éternel incompris’’ aurait pu se limiter à quelques collaborations, pas à tout le « magasin de relations » que nous dévoile Bsyd. Une question se pose alors : le titre de l’album est-il mal choisi ? Peut-être bien !

L’éternel incompris sait se réinventer

Bsyd album - Blue Diamond tvNous parlions des collaborations. Anouar, Amir El Presidente, Crisba, Queen Fumi, Sessimè, Nasty Nesta, Nikanor, DAC, Fanicko, Siano Babassa et Blaaz, ce sont les artistes qui accompagnent l’éternel incompris. Ici, un parallèle se crée entre les collaborations.

D’un côté, nous avons les représentants de la nouvelle génération (Siano Babassa, Crisba et Queen Fumi). De l’autre côté se trouvent ceux qui portent le poids de l’ancienne génération (Blaaz, Amir El Presidente, Nasty Nesta, DAC et Anouar). À mi-chemin, nous retrouvons les artistes de la génération intermédiaire (Fanicko Sessimè et Nikanor).

[Bénin] Inside life : T gang dévoile un clip à la Naira Marley

Avec un tel découpage, on se rend compte qu’avec une foi de grand prêtre, Bsyd veut prouver qu’il sait se réinventer. Comme une figure protéiforme, il nage sur toutes les tendances. Ainsi, les collaborations sur ‘’Éternel incompris’’ constituent un point fort du projet.

Malheureusement, quelques-unes des collaborations ne cadrent pas avec le feeling prévu. Sur certains projets, les invités se montrent si performants qu’ils finissent par faire s’éclipser l’aura de Bsyd. Et c’est ce qui s’avère dangereux dans le jeu des collaborations sur l’album.

Finalement, alors que l’opus de 16 titres est censé nous plonger dans l’univers artistique de Bsyd pour qu’on le comprenne mieux, il donne plutôt plus de lumière à certains invités.

Surfe sur les vagues du rap et du chant

Bsyd
Bsyd

Le choix de faire des collaborations semble ne pas être l’unique point d’achoppement sur ‘’Éternel incompris’’. Mentionnons aussi la direction artistique qui est loin de cadrer avec le titre de l’album. Nous savions déjà que Bsyd fait graviter ses morceaux autour de la femme.

Si l’on suppose que ‘’Éternel incompris’’ devrait prouver que nous ne comprenons rien à l’immense talent de l’artiste, la direction artistique vient finalement nous donner raison. On s’attendait à entendre Bsyd chanter beaucoup sur la femme. Et Bsyd a beaucoup chanté sur la femme. Au final, il semble que nous le comprenions plus que lui-même se comprend !

[Bénin]: Pourquoi écouter ‘’Dagbé’’ de DAC et Ankaa?

Bsyd
Bsyd

Il y a cependant un élément que personne ne peut ôter au troisième album du musicien, c’est la maturité qui le caractérise. Il surfe bien sur les vagues du style rap et du chant, contrairement à ces précédents albums ‘’Entre deux mondes’’ et ‘’Rap star’’. Cependant, la majorité des prods étant coloré, il reste difficile de mesurer exactement les capacités de Bsyd sur les morceaux rap. Pour autant, ‘’Éternel incompris’’ ne perd absolument pas sa saveur.

 

 

 

Conclusion : ‘’Éternel incompris’’ n’est pas forcément le meilleur album de la musique béninoise. Pourtant, à petite échelle, il constitue le meilleur produit de Bsyd. Il souffre peut-être de quelques petites imperfections, mais il reste élégant. Il marque une nette évolution par rapport aux deux précédents albums de l’artiste. On le recommande les mains levées.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici