Drôle d’histoire de film entre Raoul Le Blanc et la prison civile de Lomé. Il y a de cela deux mois, le web influenceur, le tout puissant président des Indiens (sobriquet de son fanclub) célébrait sa sortie du pénitencier mais sa joie n’aura été que de courte durée car il est de nouveau mis derrière les barreaux.

Selon certaines sources d’informations assez fiables, il serait accusé d’escroquerie, de violation des mesures barrières anti-covid (prophylaxie), chantages et harcèlement des citoyens, et propagation de fausses nouvelles.

LIRE AUSSI [Togo]: Black T annonce un nouveau morceau qui pourrait être un clash

Pas plus tard que la semaine dernière, l’on reprochait au pseudo influenceur son refus catégorique de donner les sous cotisés auprès de bonnes volontés pour les enfants du défunt artiste Omar B. il justifie sa décision du fait que cet argent n’est en aucun cas pour la famille de l’artiste mais pour ses enfants donc, une fois ces derniers en âge de conscience, ils peuvent rentrer en possession des deniers. Ce qui choque une partie du public d’autant plus que personne ne l’a responsabilisé d’une telle action.

Alors qu’on croyait que c’était les seules charges retenues contre sa personne, plusieurs infractions aussi réduisent ses chances d’échapper à la tôle une fois de plus. La probabilité qu’il retourne en prison est grande. Malheureuse information pour certains et instant de joie pour ses détracteurs, l’accusé devra passer la quarantaine de deux semaines avant d’être déféré à la grande maison de punition. Sa liberté aura été de courte durée ! Que pensez-vous de ce feuilleton !?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici