Comme beaucoup d’artistes qui connaissent le succès, Aya Nakamura doit elle aussi faire face à des accusations en tout genre au sujet de sa musique ou de ses clips.

En effet, dès la sortie de la vidéo venant accompagner son hit ”Pookie” en avril 2019, le styliste parisien Kyo Jino avait fait parler de lui en affirmant que la chanteuse lui avait volé son travail. A ce titre, Kyo Jino avait choisi d’entamer des démarches judiciaires et accusait donc la chanteuse de 25 ans de parasitisme, réclamant au passage un montant de 50 000 euros au titre des préjudices financier et moral.

LIRE AUSSI: [International] Aya Nakamura bientôt en feat avec cardi B 

La demande  a été rejetée par le tribunal de Paris, qui a débouté le styliste et a donc donné raison à Aya, dont la défense affirmait que les tenues incriminées possédaient de réelles différences avec les créations originales, un argument validé par cette décision. Tandis que Kyo Jino a lui été condamné à 5 000 euros pour l’atteinte à l’image et la réputation de celle qu’il accusait – ainsi que 3 000 euros de frais de justice.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici