Depuis plus de deux ans, le monde subit d’énormes contraintes en raison de la pandémie du Coronavirus qui jusqu’à lors peine à courber l’échine. Fort de cette situation, les conséquences qui y sont liées sont légions. Le domaine culturel et artistique n’a pas été épargné. Dans tous les quatre coins du monde, les mesures prises pour tenter d’assoupir la situation n’ont pas toujours été d’une grande aide pour les populations bien qu’elles soient indispensable.

Il serait difficile voir improbable d’imaginer un monde sans « art », un monde sans aucune attractivité culturelle. Comme tout autre pays du monde touché par cette crise sanitaire, le Bénin, dans le but de préserver et garantir la sécurité sanitaire de sa population a mis-en place un mécanisme bien établi pour limiter au miximum les dégâts.

Lire aussi: [Bénin] L’expression  »influenceur » prend tout son sens avec Junior Natabou

En effet, le secteur culturel ne tient plus qu’à un fil en raison de l’absence de scène, les acteurs culturels sont plus que jamais vulnérable, pourtant, l’année 2021 tire sa révérence. La patience est à son comble, malgré les cris de cœurs, pétitions, SOS et mouvements initiés par certains tenants du showbiz et/ou des particuliers lancé à l’endroits des autorités pour s’emparer de la situation qui sévit dans la sphère culturelle béninoise.

Lire aussi: [Bénin] la musique béninoise s’ouvre au marché international 

Ces derniers mois, le showbiz béninois a été mouvementé sur la toile. Les clashs entre artistes de la musique urbaine que sont, Amir El Presidenté, Kmal Radji, Kaysee ont su mettre à jour ce mouvement qui semblait prendre une pause depuis un certain temps. Seul point positif, chacun d’eux à essayer de défendre son art avec des projets bien précis de part et d’autres. Cet épisode s’est refermé laissant la place au fameux 18 décembre, cette date qui continue de faire couler énormément d’ancre dans le showbiz. Le 18 décembbre est le jour choisi par Blaaz pour livrer un concert mémorable, le concert de sa vie dit-on. Tout semblait parfait, jusqu’à ce que Fally Ipupa annonce son retour dans la ville pour sa tourné africaine « Tokoss Tour 1 », ainsi que Tayc pour un show inédit. Si la légende du rap béninois Blaaz a reçu une vague de soutien tant des artistes locaux qu’internationaux, les deux prétendants au 18 décembre à Cotonou quant à eux ne sont pas aussi dépourvu de soutien, Dibo Dobo a annoncé sa participation aux côtés de Tayc lors d’un direct sur sa page Facebook. Une chose est sûre, le public béninois s’impatiente de vivre certainement l’émotion de cette date qui entrera dans l’histoire du showbiz béninois.

LIRE AUSSI: [Bénin] Concert Sagbohan Danialou à Paris, comme si on y était

Alors, à quoi doit-on s’attendre pour ce mois de décembre étant donné que le gouvernement n’a pas encore dit son dernier mot sur la supposée reprise des activités culturelle et festive au Bénin?

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici