Décidément, la polémique est loin d’être close, lors d’un concert récemment livré en Côte-d’Ivoire, la star du coupé décalé s’en est à nouveau prit aux congolais. L’auteur du titre ‘’Detounounant’’ sait très bien faire parler de lui, le buzz n’est qu’une simple affaire chez lui. « Allez dire aux congolais que les filles pleurent pour moi aussi » a-t-il déclaré sur une scène en pleine ébullition envahie de ses fans émotive et résistante malgré le coup de main du service de sécurité. 

UNE SIMPLE PROVOCATION

Evident ! Débordo Leekunfa faisait l’objet d’une grosse polémique il y‘a quelques semaines sur la toile, des suites de ses propos tenus lors d’un live sur sa page Facebook à l’encontre des musiciens congolais qui selon lui, se produisent en Côte-d’Ivoire avec des coûts exorbitant. Il enfonce le clou en indexant de façon stratégique l’artiste international Fally Ipupa tout en attirant l’attention des producteurs de spectacle en Côte d’Ivoire qui sont prêt à mettre du paquet dans la production des artistes étrangers au détriment des leurs. Si pour les uns Débordo a raison d’ouvrir un quelconque débat sur la cause du showbiz local, il n’en est pas le cas pour d’autres qui pensent que cette sortie médiatique n’a pas lieu d’être. En voilà donc un autre tacle qui ne passe pas inaperçu.

LIRE AUSSI : [Côte d’Ivoire] Willy Dumbo annonce son premier spectacle au palais de la culture

Tout se passait bien jusqu’au moment où les fans (femmes) envahissent la scène en l’embrassant, larmes aux yeux, l’artiste n’a pas hésité à immortaliser ce moment en invitant la foule à filmer et poster sur les réseaux.

Le Mimi n’en n’a pas totalement fini avec les musiciens congolais des deux rives.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici