C’est une nouvelle ère qui se lève pour la jeune rappeuse béninoise Fat B. Si elle s’est positionnée sous la chaude lumière des projecteurs avec ses récentes sorties, c’est surtout avec le titre « 10 » de Tyaf qu’elle se taille la grosse part du lion.

Fat B sur « 10 »

Après la sortie de « 10 », qui marque son retour dans le rap ou plutôt son adresse dans le rap qui n’a pas changé, Tyaf a lancé un challenge. Les participants avaient deux étapes à remplir : télécharger l’instrumental de « 10 » et faire en vidéo un couplet de 16 vers sur l’instrumental. Enfin, la dernière étape consiste à envoyer la vidéo au staff de Duvrai Production.

À l’issue du challenge, les deux profils les plus pertinents seraient retenus. Par la suite, le public fera un vote pour désigner le meilleur de la compétition, et celui-ci s’offrira une collaboration avec Tyaf.

LIRE AUSSI: [Bénin] Mylène Flicka à propos de Kmal  »je suis profondément choquée (Photo) 

Les participants au challenge étaient nombreux. Si certains se sont noyés dans la concurrence, d’autres, en revanche, ont su tirer leur épingle du jeu et attirer l’attention. Et c’est là qu’entre en scène Fat B !

Très explosive, elle est actuellement la sensation sur les réseaux sociaux. Fat B se démarque dans le challenge #10 de Tyaf. Seule femme parmi plus de 70 participants, elle a su s’attirer les lauriers grâce à son couplet riche en flows, en techniques et en gestuelles. C’est dire combien son talent se conjugue avec sa passion pour le rap, en dépit de son jeune âge. Actuellement, Fat B est la deuxième du challenge « 10 », juste derrière Vane Quis.

Des bancs de 5e à la scène culturelle

De son vrai nom BAKARY, la jeune rappeuse auteure compositrice Fat B est née le 6 Aout 1998 à Cotonou. Passionnée par le hip-hop français, elle ne laisse pas pour autant cette discipline lui faire perdre ses repères. Elle essaie plutôt de tirer la belle partie du hip-hop pour s’en servir au service de sa culture. Inspirée dans son enfance par des styles musicaux variés, Fat B choisit finalement le hip hop comme le moyen d’expression privilégiée de sa créativité musicale.

LIRE AUSSI: [Bénin] Bobo Wê, d’une carrière de percussionniste à la réalité du micro 

Son aventure musicale commence en 2012 avec son cercle d’amis. Elle était alors en classe de 5e. A l’époque, elle faisait des traductions de chansons d’artistes américains en fon ou en français et faisait croire à ses camarades qu’elle les avait écrites elle-même. Sa véritable source d’inspiration lui vient du rappeur français Lefa. Elle évolue aujourd’hui sous la coupole du label de production Dope Music. Elle a plusieurs projets à son actif, dont le dernier en date est intitulé ‘’Death Note’’.

Un autre challenge à relever

Nous voyions déjà en Fat B une graine prometteuse qui, si elle est bien arrosée, portera des fruits. Cela dit, à présent, Fat B a un gros challenge à relever : pourra-t-elle se hisser au sommet du rap féminin au Bénin, d’autant que celui-ci est presque inexistant ? Malheureusement, les ladies dans le rap béninois jettent très vite leur éponge.

Bon vent à l’artiste qui, on l’espère, saura relever le défi !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici