A l’instar des clashs entre artistes ou des singles en vogue, le milieu du show-business béninois se démarque par un fait principal. L’avez-vous deviné ? Il s’agit des ruptures drastiques de contrats entre artistes et managers.

Sujet longtemps à polémique, Didi Dobo, interprète à succès béninois n’a pas jugé important de s’appesantir sur la question, en faisant allusion à cet univers. Aujourd’hui, entre constatations et surprises, que remarquons nous à notre tour et ce, en rapport avec l’artiste Madano et son (ex) manager ?

LIRE AUSSI : [BENIN] Charles Amoussou un touche a tout devenu professionnel en multimédia

Une déclaration publique !

Un seul single et déjà la rupture ? La conclusion s’impose d’elle-même : la malédiction du show-business béninois a encore frappé. Mais cette fois-ci, elle a agi bien assez tôt (Madano et son manager). Facebook est le lieu ayant vu s’acter officiellement cette séparation.

La preuve ? «Pour ce qui est pour moi, je ne bosse plus avec lui depuis un certain moment». Que s’est-il donc passé entre cet artiste et son manager ?  Coup de blague ou coup de grâce pour les fans qui en espéraient davantage de Madano après son clip ?

LIRE AUSSI : [BENIN]immersion dans un monde au delà des objectifs ze louis photography 

La réaction de cet ex-manager ne laisse planer aucun doute en référence à sa réponse laisser sur Facebook ; en réaction à la ‘’piètre performance’’ de Madano lors du concert évènement de Vano Baby tenu le 07 mai.

 

La surprise est d’autant plus présente, quand on sait que Madano a sorti la vidéo officielle de «Les choses de l’amour»  le 19 mars 2022.

Avons-nous raté un épisode ?

Avoir du talent sans accompagnement est bien une triste perte. Fort heureusement, l’artiste Madano avait su par l’intermédiaire de son équipe, avoir le vent en poupe ; mais ce juste pour un certain temps. En effet, son titre «Les choses de l’amour», a connu un succès monstre. Pourquoi ?

En dehors des subtils placements de morceau, les choses de l’amoura a rencontré un énorme buzz sur les réseaux sociaux (challenge tik-tok). MAIS!

LIRE AUSSI : [BENIN] le gouvernement béninois a la solde d’un renouveau culturel  

Ils avaient tout pour être heureux

Pourtant Moulaye ABOUDOU avait tout pour être parfait. Agent de publicité et spécialiste en marketing d’influence, il est connu pour être un représentant du show-business nordiste. Sur son curriculum vitae, il peut se prévaloir d’avoir appartenu à l’équipe de la star du rap béninois X-time et d’avoir collaboré avec l’artiste Dean Weezi (ex manager) ; l’humoriste Jausuer (manager) et d’être le manager de la sulfureuse Brythanie (le gout de ça).

Son nom dans le milieu artistique ? ‘’Passe par Moulaye’’, en référence à ses relations à l’internationale notamment avec des acteurs culturels.  A l’analyse ? Ce manager jouit en somme d’un important panel de connaissance et de relations pour faire rêver plus d’un artiste. Alors, pourquoi n’est-ce pas ‘’passé’’ avec Madano ?

Cette séparation entre le manager Moulaye et l’artiste Madano suit tristement le chemin déjà observé lors des collaborations entre Lionel KINHA et la fana fana lady Sessimè ; Eusèbe DOSSOU  Oluwa Kèmy et bien plus encore. Face à ces constats, il y aurait-il en somme un mode d’emploi dont le milieu du show-business béninois ignorerait la réelle existence ?

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici