A l’heure-là, les membres du syndicat des deuxièmes bureaux sont en joie même ! Non seulement la présidente du syndicat leur a donné une arme pour combattre, mais elle vient booster leur assurance dans leur ministère de deuxième femme !

On vous dit Josey n’a plus que faire des injures sur son statut de deuxième femme ! C’est d’abord dans un post sur ses réseaux sociaux, qu’elle annonce la guerre à travers une légende toute aussi simple, mais piquante ! Ah faut dire ça a piqué l’association des première femmes oh ! La légende disait juste « J’ai gôh », entendez : « Je t’ai bien eu » ou par ironie « Je t’ai loupé » ! Mais Josey a loupé qui ? Pour comprendre son « J’ai gôh », il faut avoir recours à la publication où la chanteuse ivoirienne sort de ses gongs. Dans cette publication, elle prend tout le monde et en fait une salade : première femme oh, enfants maltraités par les secondes femmes de leurs pères oh, femmes qui n’ont même pas trouvé mari à voler et qui sont dans la haine oh … Bref, Josey a mélangé tout ce beau monde.

LIRE AUSSI : [Côte d’ivoire] Eunis Zunon livre enfin sa version de l’histoire 

Elle va même affirmer : « Ko karma, ko demain eeeh à l’unanimité vos B**segueules dans mes affaires de uc. Vous n’êtes personne pour me dicter mes choix et ma vie…. » Bref c’est une belle salade bien piquante. Petite précision tantie Josey, si tu lis cet article pardon einh, nous relatons les faits. Faut pas on va prendre balle perdues dans affaire de fesses de capi et toi. Après le post, c’est parti en récupération en commentaire. L’artiste n’a pas du tout eu sa langue dans sa poche pour répondre aux indélicats ! Ouais ! La mère assume son statut de seconde femme pian ! Et elle l’a si bien dit si vous êtes mécontents « Allez sucer courant » Eh on peut dire ça ? Et comme si ça ne suffisait pas, Josey a traîné ce droit de réponse dans ce qu’elle sait faire le mieux : Chanter.

LIRE AUSSI : [Côte d’Ivoire] Elown et suspect 95 dressent les rappeurs ivoiriens comme des chiens 

C’est ainsi qu’elle dévoilait dans la soirée de ce Mercredi le titre « COUP DE GUEULE ». Un morceau assez trash où l’artiste parle à ses détracteurs. Ce morceau vient comme une suite du morceau « Mon nom ». Josey vient dire les gbès à ses détracteurs et les mets devant eux aussi leurs travers : « Dieu c’est pour moi on voit, mais tu sais qu’ils font pire, et c’est moi qu’on maudit, mais tu sais ce qu’ils font dans le noir. Je ne suis qu’un être humain et j’ai mes défauts, ne pensez pas que vous êtes mieux que moi … »  Josey est résolument décidée à clore ce chapitre pour de bon et ne veut même plus rien entendre : La preuve, les commentaires sous le morceau ont été désactivés sur Youtube. Mais ce morceau est une arme de destruction massive que Josey lâche au profit du syndicat des deuxièmes femmes inh ! Elles vont jouer ça fatiguer pour snober les premières oh ! En tout cas…

LIRE AUSSI: [Côte d’Ivoire] KS Bloom fait sensation forte au casino à Paris 

Il serait peut-être temps de se concentrer sur les prouesses ou la vie artistique de Josey et la laisser respirer sur sa vie privée. Ou bien vous êtes les frères d’Aline la première femme  ou les secrétaires de Dieu ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici