Hit enter to searchOverlay or ESC to close

[International] Debordo Leekunfa hué et chassé du concert de DJ Mix par le public

BluediamondTV

Le concert de DJ Mix marquant la fin de l’année se déroulait sans heurt, sans accrochage. Le public avait répondu présent à l’appel, et tout se passait bien. Cependant, l’arrivée de Debordo Leekunfa changea le visage de l’événement. Elle a été le catalyseur d’une lente et longue humiliation d’un Debordo hué et scandé par le public venu soutenu DJ Mix. Retour sur ce qu’il s’est passé ce soir-là.

Debordo Leekunfa débarque

DJ Mix espérait faire la surprise à son public. Et, pour une surprise, c’en était bien une. En effet, quelques heures après le démarrage de l’événement et après une transition bien orchestrée, Debordo Leekunfa est monté sur le podium avec ses danseurs alors qu’on ne s’y attendait.

Mais c’était prévu ainsi, car il a fait son apparition aux côtés des danseuses de DJ Mix. Apparemment, si tout avait fonctionné comme prévu, on aurait assisté à une danse combinée : les danseurs de Debordo Leekunfa d’un côté, et les danseuses de DJ Mix de l’autre. Mais on n’en saura finalement rien, puisque Debordo a « gnagnami » le concert.

Tout tombe à l’eau !

Pendant son discours d’introduction, Debordo Leekunfa nargue le public. En fait, il scande une chanson improvisée dans laquelle il s’en prend au public. « Tuez-moi, tuez-moi, dit-il. Arafat est mort, et vous voulez que Debordo meure aussi. »

Si la prononciation du non du Daishikan par Leekunfa avait de quoi mettre en rogne le public, le contenu du message avait encore plus de raison de le surexciter. Pour calmer la foule qui se mit à huer Debordo, les agents de sécurité et les organisateurs du concert ont dû mettre fin à sa prestation. On lui arracha purement et simplement le micro et le raccompagna vers la sortie. Quel gâchis !

Tagged:

Reply