De son vrai nom Mahougnon Pélagie Boton, Pélagie la Vibreuse est née à Cotonou le 6 février 1982. Elle est artiste, chorégraphe, auteur-compositeur, interprète et chanteuse depuis plus de quinze ans, marquant sur son passage tout le domaine de la musique au Bénin.

Récemment au-devant de la scène, un retour sur sa glorieuse carrière permettra à petits et grands de se rafraîchir la mémoire quant à la Vibreuse nationale.

LIRE AUSSI: [Benin] victimes d’un incendie, Pélagie la vibreuse et les siens sortent de silence

Pélagie se prend d’amour pour la musique très tôt et commence son apprentissage avec le groupe Black Boy Artists (B.B.A) tout en cumulant sa carrière de chorégraphe, notamment pour Eric Harlem jusqu’en 1999. A cette période, elle est championne de l’émission Stars en herbe et deviendra l’année suivante chorégraphe de l’émission Groove. Durant plusieurs années, elle aura l’occasion de réaliser plusieurs collaborations avec des artistes de talents, comptant Bébé d’or, Létichante, Stan Tohon ou encore Sakpata Boys !

LIRE AUSSI: [Benin] Pélagie la vibreuse devrait recevoir le trophée du patriotisme artistique  

Enchaînant les succès, elle voyagera de 2000 à 2002 dans toute l’Afrique, avec son acolyte Love Affo dans le groupe « Les reines de la danse » pour réchauffer le cœur, en autre, des Togolais, des Ivoiriens, ou des Sénégalais. Entre sa participation au Festival Kalétas, et la sortie de l’album « Eya » avec B.B.A en 2004, Pélagie la Vibreuse décide de se lancer dans une carrière solo en 2006, il y a maintenant 15ans, et n’a pas arrêté les succès depuis. Elle commença en beauté en sortant son premier album « Gbo do assamè” composé de 6 titres, rendant hommage aux rois et plus particulièrement au roi Béhanzin.

LIRE AUSSI: [Benin] Fenuyeton propose un avant gout de Setula production

En 2012, l’album le plus vendu de sa carrière avec 15.000 exemplaires, sort et impose la place et la force de notre béninoise star. « Solèvi », composé de 10titres fars de son succès, explose tout sur son passage, frayant le chemin pour « Kpedido » sorti un an plus tard, en remerciement face au succès de son prédécesseur. L’artiste n’arrête jamais de faire parler d’elle, en lançant une initiative solidaire en 2014 : « Méga concert live : Noël au Bénin ». Réalisé deux années de suite cet évènement consistait à donner le sourire et la joie aux enfants durant la période des fêtes.

Depuis ce temps, il n’est pas étonnant d’apprendre que la chanteuse est une des seules artistes béninoises à pouvoir vivre de son art. En quinze ans de carrière ses sons ont désormais la légitimité d’être considérés comme des incontournables de la musique béninoise, ne citant que le ‘’Waba danse’’, ‘’Yonnou mon non kpota’’,  ‘’Vivi’’, « Mon Bénin ».

LIRE AUSSI: [Benin] Mahugnon, le clip vidéo de Nikanor ce qu’il faut espérer

Le samedi 30 novembre 2019, elle gagna une double récompense lors de la soirée de « The biggest cultural event every year » (Fescu-GV Awards), enchaînant avec sa nomination au Bénin Showbiz Awards de 2020, Pélagie la vibreuse remportera cette fois-ci deux trophées notamment pour son clip vidéo de « Mon Bénin ». En 2021, elle sort son fameux succès « Nan Mi Tché », comptabilisant plus de 85.000vues sur YouTube, alliant force et douceur, son clip a su conquérir le cœur de ses fans, puisqu’il a été élu « Clip du mois de mai » par les followers de Blue Diamond TV ! Il est d’ailleurs toujours visualisable grâce à ce lien :

https://www.youtube.com/watch?v=X7KZEZxWjRk

Pélagie la Vibreuse, une artiste de talent qui n’a pas l’intention que l’on arrête de parler d’elle ! Restez connectés pour la suite.. !

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici